Quand la musique est bonne

Quand la musique est bonne

lundi 11 septembre 2017

Un simple titre d'article qui vous met une mélodie dans la tête. Quelques notes de musiques qui rappellent des émotions, des sentiments, des moments…

La musique, notamment en audiovisuel, renforce votre message, augmente l'intérêt de votre vidéo et véhicule des sentiments.
Mais attention, vous ne pouvez pas utiliser n'importe quelle musique dans une vidéo institutionnelle, c'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup. 

Descriptif rapide des musiques que vous pouvez utiliser, sous conditions, dans vos productions audiovisuelles.

Les musiques gérées par la SACEM

La Sacem, la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musiques est une société civile à but non lucratif gérée par ses membres les auteurs, les compositeurs et les éditeurs de musique. Elle a pour but de négocier la meilleure rémunération possible auprès de l'ensemble des utilisateurs de son répertoire mais aussi de collecter et répartir les droits d'auteur à ses membres issus de 160 nationalités différentes.

Pour simplifier, la SACEM gère l’ensemble des musiques que vous entendez à la radio et dans les médias en général.

La musique du catalogue ou du répertoire général

Avec un catalogue de plus de 90 millions d’œuvres, la SACEM offre le plus vaste répertoire de musique gérée au monde. C'est la 2ème société d'auteurs mondiale après la Jasrac (Japon) sur le plan des collectes de droits d'auteur.

Si vous souhaitez intégrer la musique d’un groupe qui vous plaît dans une de vos productions audiovisuelles, vous devez tout d’abord obtenir l’autorisation et signer un contrat avec la société d’édition du titre qui gère les droits des ayants droits. La liste des maisons d’édition est disponible directement sur le site de la SACEM avec un moteur de recherche sur l’ensemble du catalogue. Ce contrat est lié à une utilisation donnée, dans un périmètre géographique et une durée d’utilisation définie.

Le prix varie évidemment selon la notoriété du groupe. Il n’y a pas de règles.

La synchronisation (le fait d’utiliser et d’adapter une musique à votre vidéo) est toujours onéreuse, même si vous ne choisissez pas forcément une tête d’affiche comme Luis Fonci (Despacito) ou les Daft Punk.

Une fois ce contrat négocié, signé (et payé) avec la maison d’édition ou l’auteur, vous devez vous acquitter des coûts de gestion à la SACEM qui dépendent là encore de l’utilisation. Attention même un petit groupe local peut être adhérent de la Sacem, pensez à vérifier auprès de lui à la signature du contrat.

Une fois acquittée, la SACEM vous délivre une autorisation de reproduction et de représentation.

Dans le cadre d’une production d’un film d’entreprise avec diffusion sur le territoire de la France, du Luxembourg et de la Principauté de Monaco, sur internet et intranet, il faut compter un tarif de 2 euros HT la seconde de musique utilisée (soit 120 € la minute), avec un minimum de 60,00 € HT par film. Ce tarif inclut également la reproduction jusqu'à 50 copies du film, la diffusion à des fins professionnelles (salons, congrès, festivals, conventions d’entreprises …) et la projection gratuite à titre d’information, de formation ou de promotion.

 

Par exemple, lors de la grande mode des Happy, nous avons été contactés par des clients entreprise pour en réaliser un. Afin d’être en règle avec la loi, nous avons pris contact avec le service synchronisation de la société Universal qui gère les droits de ce morceau. Le tarif pour une utilisation dans un cadre corporate avec diffusion sur les réseaux sociaux était de 5 000 euros de droits de reproduction auxquels s'ajoute les 2€/s de la Sacem et de 5 000 euros de droits d’interprétation si nous prenions la version de Pharell Williams. Ce dernier montant pouvait diminuer en cas de reprise par un autre artiste. 

 

La musique d'illustration

Au-delà des titres que vous entendez à la radio, en concert ou à la télévision, le catalogue reprend également les musiques dites d’illustration, souvent appelée musique au mètre, qui sont distribuées par des sociétés spécialisées comme APM Music, Encore Merci Editions ou Kapagama.

Ces musiques ont l’avantage d’être gérées par un interlocuteur commercial qui dispose d’une traçabilité de la musique en France, en Europe et souvent dans le monde et qui gère sans longues négociations les droits de synchronisation.

Les musiques d’illustrations sont dédiées pour des utilisations dans des programmes audiovisuels avec un prix affiché qui ne dépend pas juste de votre tête et de votre notoriété (ou non-notoriété).

Les catalogues proposés par ces sociétés sont très diversifiés avec des styles musicaux variés. Souvent réalisé « à la manière de… », ils permettent d’avoir une musique de qualité dans un budget maitrisé.
Fait non négligeable, les interlocuteurs connaissent très bien leur collection et peuvent vous accompagner dans la recherche du morceau idéal.

Il faut compter environ 2 à 6 € la seconde (soit 120 à 360 € la minute) auquel il ne faut pas oublier d’ajouter le coût de gestion de la Sacem vu plus haut (2 euros HT la seconde).

 

La musique libre de droits SACEM

Autrefois dite d’ascenseur, la musique libre de droits a su évoluer depuis quelques années.
Proposées sur de nombreuses plateformes internet, comme par exemple Premium Beat, Pond5 ou encore Jamendo, cette musique offre un énorme catalogue pour quelques dizaines ou centaines d’euros, certaines sont même gratuites (mais attention souvent quand c’est gratuit, c’est vous le produit, restez vigilant).

 

Attention certains sites ne précisent pas explicitement s’ils vendent de la musique libre de droits ou de la musique d’illustration, pensez à bien lire les petites lignes pour ne pas être rappelé à l’ordre par la Sacem ou pour ne pas avoir de mauvaises surprises dans la facture.

 

Bien que le répertoire des musiques libre de droits soit très complet, toutes les musiques ne se valent pas en qualité.

Mais la plus grande problématique est la recherche musicale que vous allez devoir réaliser avec des moteurs de recherche plus ou moins efficaces suivant les sites. Avec plusieurs dizaine ou centaine de milliers de titres, le temps passé en recherche ne doit pas être négligé dans votre projet et dans votre budget. Lorsque nous vendons une musique libre de droits dans nos projets, nous incluons ce temps de recherche dans notre tarif.

Vous pouvez intégrer également de la musique directement dans Youtube ou autres réseaux, mais attention dès qu’il s’agit d’une utilisation pour une personne morale, une entreprise commerciale, vous avez de grandes chances de ne pas être en ordre avec les conditions générales qui ne sont souvent pas lues.

 

La création musicale sur-mesure

Il existe une dernière famille de musique qui peut être utilisée dans vos productions, la musique réalisée sur-mesure par un compositeur musical exclusivement pour vous.

Les avantages sont multiples, mais l’un des principaux est la différenciation par rapport à vos concurrents (ce qui n’est pas le cas avec toutes les musiques mentionnées dans cet article.)

La musique composée sur-mesure donne une personnalité à votre film et permet de vous différencier et d’ajouter une identité musicale à votre entreprise. Une musique réussie se mémorise facilement et rappelle les images qu’elle accompagne. Mais c’est un investissement financier non négligeable, à partir de 1000€/HT la minute.

Suivant vos productions et vos budgets, la création d’une signature musicale peut être une première étape intéressante. Tout le monde à en tête les quelques notes de musique de la SNCF. La signature musicale est très efficace pour accompagner un jingle ou un logo animé.

 

A noter que les compositeurs peuvent dépendre ou non de la Sacem, penser à le vérifier au moment de signer votre contrat afin de ne pas rencontrer de problèmes lors de vos diffusion notamment dans le temps.

 

Time Prod accompagne ses clients dans le choix des musiques et la recherche musicale. Notre expérience en production nous permet d'être force de proposition et de vous garantir le respect des lois en terme de respect du droit d'auteurs.

N'hésitez pas à nous poser vos questions pour mieux comprendre notre métier !


Dernières actualités


Rechercher

Abonnez-vous

Suivez-nous sur Twitter

Suivez-nous sur Facebook